Print Friendly

« Paquet Mobilité » : les députés rejettent les textes au nom d’une mobilité respectueuse des travailleurs

Les députés européens, dont Claude Rolin, ont majoritairement rejeté les trois textes du paquet « Mobilité » présentés aux votes ce jour en session plénière. Ceux-ci seront donc réexaminés et modifiés pour un retour en plénière.

Ce jeudi, le Parlement européen s’est prononcé concernant les futures règles en matière de transport, groupées dans le « Paquet mobilité ». Les trois textes ont été rejetés.

Pour Claude Rolin, il s’agit là d’une bonne décision dès lors que lesdits rapports présentaient des failles importantes en termes de protection des travailleurs. Claude Rolin fait partie des députés s’étant prononcés pour que ce point soit voté en séance plénière.

Contrairement au vote majoritaire intervenu en Commission de l’Emploi et des Affaires sociales du Parlement, la commission Transport, compétente pour ce dossier, avait pris une position nettement différente.

Claude Rolin, vice-Président de la commission EMPL, souligne qu’il n’est pas tolérable de voir le secteur du transport livré aux pratiques de dumping social. « Les travailleurs du secteur ont droit à des conditions de travail décentes. À titre d’exemple, il est inacceptable de considérer que le temps de repos des chauffeurs puisse se faire dans le camion. De plus, les règles relatives au temps de conduite sont inhumaines, et également dangereuses en termes de sécurité routière. »

Enfin, Claude Rolin n’est pas favorable à l’exclusion du secteur du transport de la directive sur le détachement des travailleurs. « Les discriminations fondées sur le pays d’origine du conducteur entraînent une concurrence déloyale condamnant les entreprises respectueuses des conditions de travail et de la rémunération de leur travailleur à disparaître. »

Le député insiste pour qu’il soit mis un terme au développement du transport par petit camion de moins de 3,5 tonnes dès lors que ces derniers ne sont soumis à aucune règle alors qu’ils effectuent du transport à des fins commerciales.

En rejetant ce jour les propositions de la commission TRAN, le Parlement  européen envoie un message clair en faveur d’une mobilité respectueuse des travailleurs salariés et d’une concurrence équitable.

 

Theme Settings