Print Friendly, PDF & Email

CP_headerBruxelles, le 16 juin 2015

Jour noir pour L’Europe
L’extrême droite forme un groupe au Parlement européen 


Un an après les élections, l’extrême droite est en passe de créer un groupe au Parlement européen. Tout en dénonçant l’évident pouvoir de nuisance de ces élus, il ne faut pas blâmer la démocratie, mais plutôt considérer le désamour des citoyens pour l’Europe, attirés en nombre par les sirènes du populisme, l’obsession identitaire et l’euroscepticisme simpliste.

Le Front national français annonce la création d’un groupe d’extrême droite au Parlement européen, avec, en son sein, des élus du Vlaams Belang belge, du Parti pour la liberté néerlandais, du Parti de la liberté autrichien (FPÖ), de la Ligue du Nord italienne, du KNP polonais et une élue exclue du UKIP britannique.

En quittant les bancs des non-inscrits, ces élus vont pouvoir occuper davantage le terrain législatif et, plus que jamais, se servir du Parlement comme tribune, en bénéficiant d’importants moyens financiers et logistiques supplémentaires.

Je déplore fermement le fait de partager une assemblée démocratique avec des personnes dont le projet vise précisément à détruire l’Europe de l’intérieur. Mais, au-delà, cette incursion aujourd’hui solidifiée au sein du Parlement européen doit nous renvoyer vers les raisons d’une attirance toujours plus grande des citoyens pour ces partis extrêmes.

Le désamour des citoyens pour le projet européen rappelle la nécessité de privilégier sans tarder le développement humain et l’Europe sociale que j’appelle de mes vœux.

Je suis convaincu que c’est en luttant contre les concurrences fiscale, sociale et environnementale,  en dénonçant les simplismes en les déconstruisant, que nous réenchanterons le projet européen et combattrons le plus efficacement les nuisibles extrêmes.

La construction européenne est, avant tout, celle d’un espace de paix et de valeurs partagées. Si nous voulons continuer à avancer, il est temps de donner un nouvel élan à l’Europe et d’apporter à ses citoyens des réponses neuves et concrètes.

Contact presse: Stéphane Cornet, attaché de presse de Claude Rolin, 0478 66 60 93, stephane.cornet@ep.europa.eu

Theme Settings